NOMS AMÉRINDIENS
DE LA RÉGION DU SAGUENAY–LAC-SAINT-JEAN

 

Ashuapmushuan, Rivière : Ce terme montagnais signifie, selon la version la plus répandu, là où on guette l’orignal.
Assinica, Lac : Le père Guinard estime que ce toponyme, issu des racines cries, ASINI pierre et Kaw, suffixe verbal signifiant être, exprime l’état d’être pierreux, rocheux.
Cascouia, Rivière : Cette dénomination désigne une rivière ainsi qu’une baie. Les Amérindiens les nommaient Gachek8illaces, cette appellation signifie herbages ou joncs, pour certains, il s’agirait de quenouilles.
Chibougamau : Shabogamaw, lac traversé de bord en bord par la rivière et/ou lieu de rendez-vous et de rencontre.
Chicoutimi : Jusqu’où c’est profond.
Chiboubiche, Lac : Canard bec-scie.
Couchepaganiche, Rivière : Petite rivière de l’embarquement.
Kakawi, Lac du : Bavarder d’une manière fatigante, potiner
Kénogami : Lac long
Kénogamichiche, Lac : Petit lac long
Métabetchouan : Le courant se jette dans le lac
Mistassini : Toponyme cri MISHTA gros ASSINI rocheux, rocher. Grosse roche.
Mistouc, Rivière : Origine montagnaise morceau de bois
Moncouche, Baie : Vocable montagnais MANGOCH huard et OCH qui est un diminutif. Signifie orfraie, oiseau de proie
Nicabau, Lac : Hauts buissons
Ouananiche, Rivière : Égaré en dehors de son milieu.
Ouiatchouan : Rivière où l’eau tourbillonne.
Pémonca : La rivière est bordée de sable.
Péribonka : Issue de l’algonquin PERIWANGA signifiant rivière creusant dans le sable.
Pikauba, Rivière : Origine montagnaise PIK menu, fin, KOBAW, broussailles et WABI, blanc a le sens de menues broussailles ou de broussailles blanches.
Pipmuacan, Réservoir :
Expression issue du montagnais PIPMOGAN, signifiant flèche. Le sens exact est partagé Tire! Tire donc! ou Tirer des flèches pour faire peur aux enfants.
Saguenay : L’hypothèse la plus répandue quant à l’origine du toponyme veut qu’il soit formé de deux éléments amérindiens SAGA et NIPI rendus par l’expression eau qui sort ou d’où l’eau sort.
Takwa, Rivière : Poste d’affût pour le gibier
Tchapahipane, île : Île à l’abri contre le vent ou que l’on peut traverser pour se protéger.
Tchitogama, Lac : Appellation d’origine montagnaise est issue du mot SHITA ayant le sens d’enfermé. Traduit par l’expression lac enfermé ou lac emmuré.
Tichégami, Monts : Nomination d’origine amérindienne qui signifie beaucoup d’eau ou grand lac.
Ticouapé : Expression montagnaise l’homme aux caribous.
  Source : Laberge, Johanne et collaborateurs. Itinéraire toponymique du Saguenay–Lac-Saint-Jean . Études etrecherches toponymiques, 5. Commission de toponymie, Québec, Canada. 1983