fbpx

Au début du XXe siècle, l’église protestante de Kénogami acquiert un terrain (longeant la rue Monfort à la hauteur de la rue Saint-Louis) afin d’inhumer leurs morts. Ce terrain qui appartient à la compagnie Price jusqu’en 1927, est cédé à la Kénogami Protestant Cemetery Association . À cette époque, l’association qui est tout nouvellement constituée et dirigée par deux pasteurs vend les emplacements (5 pieds x 6 pieds) au coût de 25 $ à tous les non-catholiques comme l’un de leurs règlements le stipule. Au début des années 1940, l’association manque de terrain et se voit dans l’obligation d’agrandir. La Compagnie Price leur cède encore une fois, un terrain adjacent au cimetière déjà existant. Puisque de nombreux émigrants vivent et travaillent à Kénogami, il n’est pas rare de retrouver des monuments funéraires portant des noms tels que Nikkamen, Heinsken, etc.