fbpx

Historique de l’Ordre des Vingt-et-Un

 

Le nom de l’Ordre honorifique des Vingt-et-Un rappelle les 21 associés qui, en juin 1838, sont venus de Charlevoix pour couper 60 000 billots de pin blanc dans le secteur de Grande-Baie. Ces gens sont considérés comme des pionniers dans l’histoire de la colonisation de la région.

L’Ordre des Vingt-et-Un tire ses origines d’une organisation qui portait dans les années 1960 le nom de Comité de la Bonne Entente. Il réunissait des gens de Grande-Baie, de Port-Alfred et de Bagotville dans le but de préparer un festival d’hiver ainsi que la célébration des fêtes du Saguenay en juin de chaque année.

L’objectif de l’ordre est d’honorer des personnalités de la région s’étant illustrées et ayant servi la communauté régionale dans différents domaines autres que l’action politique. Le 11 juin 1969, Mgr Victor Tremblay devient le premier récipiendaire de cet hommage. Depuis, d’années en années, de nouveaux membres s’ajoutent lors des célébrations du 11 juin, fête du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

En 1983, après la dissolution du comité, la Société historique du Saguenay prend en charge l’Ordre des Vingt-et-Un, qu’elle fait approuver et enregistrer officiellement à la Cour supérieure de Chicoutimi l’année suivante.

Pour accéder au formulaire de candidature : cliquez ici.

Pour une mise en candidature : cliquez ici.

Pour lire les règlements généraux : cliquez ici.

Pour consulter la liste des membres : cliquez ici.

Site du monument des vingt-et-un à Grande-Baie, près de l’église Saint-Alexis.

Source : Société historique du Saguenay-P002,S7,P00264-04.