Société historique du Saguenay

Pour l’avenir, je parle du passé

Notre histoire

 

La création de la Société historique du Saguenay

La Société historique du Saguenay est née de l’initiative de deux prêtres du Séminaire de Chicoutimi ayant un profond intérêt pour l’histoire de la région. Leurs objectifs sont d’abord de rassembler et de conserver le patrimoine du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

En 1920, Mgr Victor Tremblay a commencé à recueillir des témoignages de personnes âgées. Il fonda une première fois la Société historique du Saguenay avec le chanoine Joseph-Edmond Duchesne en 1924. Toutefois, avant même que l’organisme ne soit légalement constitué, ils furent contraints à le dissoudre après le tremblement de terre du 28 février 1925.

Sa fondation

Neuf ans plus tard, en février 1934, les deux partenaires reconstituèrent la Société historique du Saguenay qui obtint un statut légal établi par une charte provinciale en 1936. Dès lors, l’organisme mit une fougue exceptionnelle à constituer un fonds documentaire riche en compilant l’histoire de l’ensemble des localités et des institutions régionales. Les locaux d’origine étaient situés au Séminaire de Chicoutimi. Les archives et les artéfacts conservés par la Société étaient entreposés dans l’actuel Cégep de Chicoutimi.

Ses mandats

La ferveur de Victor Tremblay et les besoins patrimoniaux de la région ne tardent pas à faire évoluer l’organisme. En 1949 et en 1953, la Société historique du Saguenay développe deux spécialisations, l’une en archéologie et la seconde en généalogie. De ces initiatives sont crées en constitution la Société d’archéologie du Saguenay (1964) et la Société de généalogie du Saguenay (1978).

En 1954, l’organisme fonde le Musée saguenéen originellement situé à l’Hôtel de ville de Chicoutimi. Il fait don de ses 17 000 objets et artéfacts au musée en 1975. Cette corporation et ces objets déménagent dans un nouveau site en 2002 aujourd’hui connu sous le nom de la Pulperie de Chicoutimi – Musée régionale du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Ses locaux

En 1970, la Société historique du Saguenay et ses archives déménagent sur la rue Chabanel, dans l’actuel Séminaire de Chicoutimi. En 1974, l’organisme déménage à nouveau, cette fois dans le bâtiment Pavillon Sagamie appartenant à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) situé au 930, rue Jacques-Cartier, où elle se trouve encore aujourd’hui.

En 1978, le Ministère provincial des Affaires culturelles ouvre une filiale des Archives nationales du Québec (AnQ) au Saguenay. La Société historique lui prête alors 88 fonds d’archives ainsi qu’une importante partie de sa collection puisque la possession d’archives était une condition sine qua non pour l’implantation d’un tel organisme.

La Société historique du Saguenay a perdu son agrément durement gagné en 1990. En 1997, elle cède 400 fonds d’archives à la Société d’archives Sagamie nouvellement créée par la Fondation de l’UQAC. Le nouveau centre d’archives est situé dans les mêmes locaux que Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) et les deux organismes y offrent le service en guichet unique.

La Société historique du Saguenay et la Société d’archives Sagamie fusionnent le 1er janvier 2009. Par le fait même, la Société historique du Saguenay emménage dans les bureaux du guichet unique. L’organisme possède présentement près de 30 000 publications, plus de 1 000 000 de photographies anciennes, 1 kilomètre de documents anciens et plus de 650 fonds d’archives privées.

Fondation

La Société historique du Saguenay est fondée en 1934 par Mgr Victor Tremblay et le chanoine Joseph-Edmond Duchesne. Ses locaux sont au Séminaire de Chicoutimi jusqu’en 1970, année où l’organisme déménage sur la rue Chabanel. En 1974, la Société historique du Saguenay s’installe dans l’ancien orphelinat situé au 930, rue Jacques-Cartier, où elle se trouve encore à ce jour.

l

Arrivée des Archives nationales du Québec

En 1978, le Ministère des Affaires culturelles du Québec ouvre une filiale des Archives nationales du Québec (AnQ) au Saguenay. Un prêt d’archives est alors accordé à AnQ Saguenay puisqu’un tel organisme doit posséder des archives pour exister. C’est en 2006 que la Bibliothèque nationale du Québec et AnQ fusionnent pour devenir la Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

m

Société d’archives Sagamie

En 1997, la Société historique du Saguenay ayant perdu son agrément, la Société d’archives Sagamie (SAS) est créée. La totalité des archives est cédée temporairement à la Société d’archives Sagamie qui est alors le seul centre d’archives privé agréé au Saguenay ayant le mandat d’en assurer la préservation.

Aujourd'hui

La Société historique du Saguenay et la Société d’archives Sagamie fusionnent le 1er janvier 2009. Depuis, l’organisme cohabite avec BAnQ dans les locaux de l’ancien orphelinat, offrant ainsi le service en guichet unique. Le prêt d’archives à AnQ prit fin en 2012. Dès lors, l’organisme se consacre à sa mission qui est d’acquérir, de traiter, de conserver et de diffuser des documents d’archives témoignant de l’évolution du territoire de Ville de Saguenay et de la MRC du Fjord-du-Saguenay.