En avril 1954, le gouvernement vend les terrains de la défunte pulperie de Chicoutimi pour la somme de 240 000 $ à la compagnie torontoise Eastern Minning and Smelting Co qui se spécialise dans l’affinement de métaux. Échelonnés de 1954 à 1959, les travaux d’aménagement dont le harnachement de la rivière Chicoutimi, la construction d’une centrale hydroélectrique et de l’usine ainsi que l’aménagement d’infrastructures pour le fonctionnement de l’usine. Les travaux qui sont entrepris dès l’automne 1955 procurent du travail à plus de 200 hommes.

Le 4 mars 1958, à la suite des changements économiques importants, et malgré les 12 millions $ investis sur le site, tous les travaux sont abandonnés. Aujourd’hui, il nous reste comme vestige de cette époque un viaduc inachevé, et une centrale hydroélectrique toujours en fonction, opérée par Elkem Metal.