fbpx

À l’origine, Laterrière qui tient son nom en l’honneur de Marc-Pascal de Sales de Laterrière portait le nom de Grand-Brûlé. Avant la colonisation, Laterrière était un lieu de passage sur la route des fourrures. Les Amérindiens y arrêtaient lors de leur dernier portage sur la rivière Chicoutimi (Portage-des-Roches). Les colons qui occupent les premières terres agricoles sont Mars Simard et Sauveur Saint-Gelais. L’année 1846 voit l’arrivée du père Oblat Jean-Baptiste Honorat, ce dernier est considéré comme le fondateur de Laterrière. Dès son arrivée au Saguenay en 1844, le père Honorat s’oppose au monopole des Price sur toute l’exploitation de la région. En 1846, il va jeter les bases d’une colonie libre qui consiste à créer à Laterrière une véritable paroisse agricole où les habitants pourront prendre charge de leur destinée. Ce projet qui accumule les dépenses et un échec personnel pour le père Honorat. Ce dernier quitte la région en août 1849 et les Oblats vont vendre leurs propriétés à Jules Gauthier quatre ans plus tard.