fbpx

Charles Bazire, marchand de Québec qui avait le bail de la traite à Tadoussac, s’aperçut que pour réussir, il fallait qu’il abandonne Tadoussac pour s’établir le plus loin possible dans les terres. C’est de cette façon qu’on vient à créer, les postes de Chicoutimi et Métabetchouan. Le 24 juin 1676, on détermine le site pour le poste de Chicoutimi. Le lieu choisi est celui-là même où les indiens faisaient haltes à la fin des portages, celui à l’embouchure de la rivière Chicoutimi. On construit d’abord une chapelle puis deux maisons; l’une servira de magasin et l’autre servira d’habitation aux commis du poste et aux missionnaires. Tous les travaux du poste sont terminés le 27 septembre 1677. Le poste de Chicoutimi deviendra l’un des postes pivots de la traite des fourrures, étant situé à la tête de la navigation.