fbpx

La première phase de colonisation pour Falardeau est faite en 1887 par la Société de colonisation de l’abbé David Roussel. L’objectif de l’abbé Roussel, alors curé de Sainte-Anne, était d’inciter les habitants les plus démunis de la paroisse à ouvrir de nouveaux lots au lac Clair et au lac Charles. C’est la crise économique au début des années 1930 qui va déclencher le deuxième mouvement de colonisation. Plusieurs familles vont arriver pour s’établir le 20 juillet 1931. La paroisse de Saint-David-de-Falardeau est créée officiellement en 1937. Le choix de l’emplacement de l’église pour la nouvelle paroisse va susciter bien des discussions. Finalement, c’est l’un des citoyens, Pitre Tremblay, qui va régler le problème et décider par le fait même de l’emplacement du village de Falardeau, en donnant un vaste terrain qui permet d’ériger la nouvelle église, le presbytère et le cimetière et qui accueillera par la suite le couvent, la patinoire et le terrain de jeu.