L’abbé Nicolas-Tolentin Hébert (1810-1888) est un personnage important des débuts de la colonisation de la région, surtout en ce qui à trait au début du Lac-Saint-Jean. En effet, l’abbé Hébert est nommé responsable, en 1848, suite à une rencontre au collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière d’un groupe de curés du Bas du Fleuve, de l’Association des comtés de l’Islet et de Kamouraska. Cette société de colonisation a pour objectif d’amener dès l’année suivante, des colons dans de nouveaux cantons longeant le lac Saint-Jean. Pendant plusieurs années, l’abbé Hébert participe à la mise en place d’une nouvelle colonie que l’on baptisera Hébertville en son honneur. Dans la lettre, l’abbé Hébert lance un appel à continuer la colonisation avec de nouveaux établissements et avec la construction de routes adéquates aux transports des colons.

Source : Collection de la Société historique du Saguenay, Document 81, pièce 16