fbpx

Saguenayensia, volume 61, numéro 1. Pour recevoir sa copie : cliquez ici.

De grandes entreprises s’installent dans la région à partir du XIXe siècle, période de développement pour l’industrie forestière et l’aluminium. Les dirigeants, notamment William Price I, et la main-d’œuvre de ces compagnies sont principalement anglophones, amenant ainsi un accroissement de communautés anglo-protestantes dans la région. Ces dernières s’installent sur le territoire avec leurs propres institutions religieuses. Les deux premiers articles de ce nouveau numéro de Saguenayensia présentent la genèse de la First United Church, de l’église St. George the Martyr et de la chapelle St. James the Apostle. La chronique centrale raconte une anecdote insolite au cimetière protestant de La Baie.

Mais ce ne sont pas que des anglophones qui pratiquent la foi protestante dans la région. C’est ce que démontre le dernier article qui relate l’émergence des franco-protestants évangéliques et l’implication des Frères chrétiens au Saguenay–Lac-Saint-Jean avant la Révolution tranquille. À partir de documents d’archives et de témoignages, l’auteur expose un point de vue rarement mis de l’avant dans l’historiographie régionale.

De belles collaborations ont permis la production de ce numéro. Merci à Annie Fortin du Centre d’histoire Arvida | Centre d’histoire Sir-William-Price, à Myriam Gilbert de Bibliothèque et Archives nationales du Québec à Saguenay (BAnQ) ainsi qu’à Marc-André Caron, pasteur et doctorant en théologie, pour leur partage de connaissances et leur temps investi en recherche et en rédaction. Leurs textes mettent en lumière un pan de notre histoire régionale peu connu, les communautés protestantes évangéliques et anglicanes. Merci également à l’Association évangélique de Girardville pour sa générosité dans la production de ce numéro.

Bonne découverte!