Portail de recherche dans les archives de la Société historique du Saguenay

Archives en ligne - Recherche dans les archives historiques    (consultation sur place seulement)
  Recherche simple
Chercher le(s) terme(s) dans Trier par
  

Requête externe : Document 1 / 1
F0081
Fonds François-Joseph Brassard
- 1844-1996. - 6,37 m de documents textuels et autres documents.

Notice biographique :
Compositeur, ethnomusicologue, organiste, critique, professeur, François (Joseph) Brassard est né à Saint-Jérôme, aujourd'hui Métabetchouan, le 6 octobre 1908. Il étudia le piano au séminaire de Chicoutimi avec l'abbé H. Fortin puis avec Rolland-G. Gingras ainsi que l'orgue avec Omer Létourneau et commença l'harmonie avec Robert Talbot. Il est bachelier de l'Université Laval en 1928. Boursier de l'Académie de Musique du Québec (AMQ) en 1930, il va à Montréal pour étudier le piano avec Léo-Pol Morin, pianiste et professeur réputé. Il étudia dans le même temps le contrepoint et la fugue avec Claude Champagne, compositeur et pédagogue surdoué de 1930 à 1933. Il perfectionna son art à Paris avec Albert Bertelin et Guy de Lioncourt (1933-34) et au Royal Conservatory of Music (RCM) avec Vaughan Williams (1935), célèbre compositeur britannique. En 1930, il avait été nommé organiste de l'église Saint-Dominique de Jonquière, poste qu'il occupera de façon intermittente jusqu'en 1970. Nommé professeur à l'Université Laval en 1946, il y devint membre du comité des éditions des Archives du folklore la même année et fut attaché à ce département en 1971.À partir de 1940, François Brassard a poursuivi d'importants travaux de recherches, compilation, édition et harmonisation de la chanson folklorique canadienne d'expression française. Il a recueilli quelque 1200 chansons ou versions au cours de voyages au Québec, en Acadie, en Ontario, dans l'Ouest canadien, en Nouvelle-Angleterre, dans le Haut-Mississipi et en Louisiane. Il a écrit de nombreux articles, essais et analyses publiés au Canada et à l'étranger. Ses harmonisations ont été entendues à la SRC, dans des séries présentées par le Petit Ensemble vocal (1959-61) ainsi que dans les séries " Au bois du rossignolet " (1965-67) dont il était l'animateur et l'auteur des textes. Dans ses compositions, François Brassard montre des attaches traditionnelles et il croit, selon son expression " au renouvellement par la simplicité ". Il admet certaines influences, notamment de la polyphonie et du langage tonal, des chants folkloriques et liturgiques, etc. Son Panis Angelicus fut primé par la Société des musiciens d'église de la province de Québec en 1942.Membre de la Société canadienne de musique folklorique (SCMF), portant aujourd'hui le nom de Société canadienne pour les traditions musicales (SCTM), et de l'International Folk Music Council (IFMC), il fut délégué canadien au congrès de cet organisme à Venise en 1949. Il fut boursier du Conseil des Arts du Canada (CAC) (1961-62) et du Ministère des Affaires culturelles du Québec (MACQ) (1965-66), professeur invité à l'Université de Montréal dès 1964 et conférencier au Museo des Pueblo Espanol de Madrid en 1966. En 1965, la salle de concert du collège de Jonquière fut nommée salle François-Brassard. En 1974, il reçut la médaille du Canadien de la musique. Il a collaboré également à l'École de Musique de Chicoutimi (EMC). François Brassard reçut un doctorat honoris causa de l'Université Laval en 1961 et un doctorat honoris causa de l'Université du Québec à Chicoutimi à titre posthume en 1984, étant décédé à Québec le 26 avril 1976.Source : encyclopediecanadienne.ca/brassard-francois

Historique de la conservation :
Le fonds a été déposé à la Corporation de Sauvegarde du Patrimoine de Jonquière (CSPJ) au début des années 1990. Le fonds a été partiellement traité durant la période de dépôt. Le fonds a finalement été donné par contrat par M. André Brassard, fils de François, le 28 septembre 2015. Le 6 octobre suivant, M. Brassard signait également une lettre autorisant le transfert de la partie du fonds d'archives entreposé dans l'ancien hôtel de ville de Kénogami (ancien loyer de la CSPJ) par la Ville de Saguenay à la Société historique du Saguenay.

Portée et contenu :
Le fonds contient un dictionnaire, livres de musique, d'histoire religieuse, des partitions musicales, des théories musicales, des livres d'histoire, des livres d'histoire de la musique, des cartes postales, des plaques musicales, des documents sur le tourisme, des documents sur la musique et le folklore du Québec, du Canada et des États-Unis, des livres sur la photographie, des brochures et des cartes touristiques, des coupures de journaux, des objets, des livres de littératures, de poésie, d'art, des livres de méthodes pour instrument, livres de recettes, d'horticulture, sur les abeilles et magazines féminins. On retrouve aussi un journal intime, une nombreuse correspondance avec plusieurs personnes sur des sujets variés, des documents sur son décès ainsi que sur le décès de son père, des documents sur ses voitures et ses maisons, sur ses archives à l'Université Laval, sur ses études, sur la musique en général, sur l'enseignement. Comprend également des programmes de concerts, des disques, des photos.(2017-10-11) Le fonds comprend également 2 photographies de grand format de M. François-Joseph Brassard.


Notes :

Collation :
Le fonds contient aussi 3319 négatifs, 2643 images imprimées : cartes postales, 2608 photographies, 456 diapositives, 5 éléments sonores : 4 disques et 1 bande sonore et 2 cartes géographiques.

Langue des documents :
Français, anglais, espagnol, italien.

Restrictions :
Le document F0081,SL,SS01,P01 est restreint à la consultation jusqu'en 2045.

Instruments de recherche :
Archi-log.

Documents connexes :
Université Laval, Division des archives : fonds de folklore François-Joseph Brassard (F209) traite de la vie en Nouvelle-France et les coutumes d'autrefois.
Université de Montréal, Division de la gestion de documents et des archives : Fonds Encyclopédie de la musique au Canada (P365) avec un dossier thématique sur M. Brassard.
Centre de musique canadienne : partitions inédites

Numéro séquentiel : 78