fbpx

Fils de conquérants. Chanter le Saguenay-Lac-Saint-Jean avant 1960

30.00$

Disponible en livraison ou cueillette sur place.

EXTRAITS partagés! Voir les photographies du produit.

Auteur Guérard, François
Lieu d’édition Saguenay
Éditeur Les Éditions Saguenayensia
Année d’édition 2023
Pages 116
Collection s.o.
Volume s.o.
Notes s.o.

En stock

UGS : P-002 Catégorie :

Description

Les chansons qui ont parlé du Saguenay—Lac-Saint-Jean et de ses habitants avant 1960 sont tombées dans l’oubli. Ce livre présente d’abord les collecteurs ethnologues et historiens grâce à qui certaines nous sont tout de même parvenues, puis regroupe ces dernières en six thématiques : regards de visiteurs étrangers à la région, regards sur soi que proposent de fervents régionalistes, récits du Lac-Saint-Jean, luttes de campagnes politiques et de mouvements sociaux, plaisirs des loisirs et fêtes, et enfin complaintes relatant des événements malheureux.

Un cultivateur furieux qui dénonce l’avocat politicien ayant intenté un procès à l’évêque qui l’a injurié en public; des grévistes exprimant leurs revendications; une femme de milieu modeste racontant son expérience de chantier forestier et sa vie de famille, intervenant aussi sur des questions controversées à une époque où le domaine de la politique demeure essentiellement réservé aux hommes; des prêtres du Séminaire glorifiant la « conquête du sol », à savoir l’établissement de colons sur des terres neuves arrachées à la forêt — d’où la chanson Nous sommes fils de conquérants qui donne son titre au volume —; voilà quelques exemples de ce qui s’est fait en chansons au Saguenay—Lac-Saint-Jean.

Ce sont ainsi des bribes d’histoire aux teneurs très variées qui se révèlent sous l’éclairage particulier du genre de la chanson, laquelle s’est faite aussi bien outil de propagande que de divertissement. Comme la chanson est de tous les milieux, ces bribes nous proviennent d’auteurs et d’autrices de conditions sociales disparates : l’ecclésiastique hautement respecté de ses concitoyens et le fier-à-bras dans sa cellule de prison, la mère de nombreux enfants et la religieuse dans l’ombre du couvent, le cultivateur des campagnes et l’ouvrier citadin, tous représentent autant de façons distinctes d’habiter le territoire et d’appréhender la société régionale, autant de façons de les chanter.

Informations complémentaires

Poids 201 g
Dimensions 9 × 6 pouce

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Fils de conquérants. Chanter le Saguenay-Lac-Saint-Jean avant 1960”

Vous aimerez peut-être aussi…